A new generation of concrete pavers is born

Tout a commencé en 1974 quand François Casters a fondé l’entreprise Drion Construction Routière, spécialisée dans la construction routière en béton. La première acquisition était une CMI 100 américaine, une machine qu’il fallait complètement transformer pour son usage en Belgique.

Un peu plus tard Drion Construction Routière décide de construire sa propre machine. Cette première machine avait une largeur de 6 mètres et venait équipée avec un réglage automatique provenant de l’industrie d’aviation. En 1978 une deuxième machine est construite pour usage propre mais cette fois-ci avec un bâti variable. Elle constitue la première machine à coffrage glissant variable en Belgique. En 1980 la première machine complètement variable est née, la DRION 2500.

François Casters découvre rapidement un marché pour cette machine variable, ceci grâce à ses énormes avantages. Entretemps Drion Construction Routière emploie déjà 4 de ses propres machines avec une capacité annuelle de 300.000 m³.

En 1982 a lieu la fondation de Drion Construction, s’occupant de la production, vente et après-vente des machines Drion Construction Routière. Des brevets d’invention sont obtenus pour cette machine variable et pour les améliorations complémentaires et options que Drion Construction Routière va développer au cours du temps,  comme le Super Smoother, DBI, lame de répartition, tandem, moule etc.

En 1984 Drion vend sa première machine et avec succès. Dans la même année 4 machines variables de 7,5 mètres de largeur sont vendues – il s’agit de la DRION 3750.

En 1988 la première machine de 5 mètres est développée par Drion, le précurseur de la récente CCF 500-4.  

CCF 500-4

En 1993 François Casters décide de vendre ses actions de Drion Construction Routière pour qu’il puisse se consacrer au développement de machines variables. En 1999 l’entreprise CMI achète Drion Construction et en 2001 CMI est reprise par le Groupe Terex. A partir de ce moment les machines Drion-CMI sont produites et vendues sous le nom de Terex Roadbuilding Belgium.

Ce groupe s’établit en Amérique et bientôt l’entreprise CCFest demandée de développer une machine à béton avec le moule placé à l’arrière, la CCF 400–2. Cette machine fonctionne sur 2 chenilles et a le moule suspendu à l’arrière de sorte qu’on ait seulement besoin d’une espace minimal aux côtés droite et gauche. La finition minutieuse du béton coulé est obtenue à cause de capteurs placés sur la machine et sur le moule.

CCF 400–2

Face à une forte demande pour les machines CCF le fils de François, Frank Casters, prend finalement l’initiative de travailler à son compte et crée l’entreprise CD-Consult afin d’exécuter le maintien et les réparations de ces machines. Des formations sont également organisées concernant le fonctionnement des machines.

Par la suite, une nouvelle demande nécessite la construction d’une machine sur 4 chenilles avec une largeur de travail de 2,5 m, une largeur de transport de 2,5 m. Une fois de plus le père Casters propose un plan de construction, notamment celui de la CCF 250 – 4.

CCF 250–4

Jusqu’à présent les trois marques Drion, Terex et CCF sont déjà responsables pour une centaine de machines qui figurent en bon état de marche. Frank est également responsable pour une partie de la vente et élargit le champ d’action jusqu’en Afrique du nord.

Le développement le plus récent est la CCF 200–3. Cette machine répond à la demande croissante des entrepreneurs de développer une machine compacte polyvalente (largeur 2,5 m). C’est une machine qui est posée sur trois rouleaux transporteurs et munie d’un centre de gravité bas garantissant une meilleure stabilité. La machine est totalement symétrique et peut donc travailler des deux côtés droite et gauche. La largeur maximale du bétonnage est de 2 m et cette machine a la capacité de bétonner chaque largeur à partir de 15 cm jusqu’à 2 m.

En outre, CD-Consult fixe son attention sur des machines à largeurs plus grandes. C’est pourquoi la Drion 3750 reçoit un ravalement et sera renommée CCF 750–4. D’autres largeurs, comme les machines variables de 8m, 9 m et 10 m sont reproduites. Et les machines de traitement de surface subissent de nouveaux développements et elles sont également intégrées dans notre gamme.

Aujourd’hui CD Consult vend et répare aussi les aiguilles vibrantes Wyco. Pour cette raison nous travaillons ensemble avec Wyco Tool Company qui possède un entrepôt en Angleterre de sorte que nous puissions aider nos clients dans les plus brefs délais.

Visitez notre site web sur lequel vous trouverez de l’information concernant nos machines et pièces.  Au cas où vous auriez des questions, vous souhaitiez plus d’information ou vous voudriez nous demander un devis, vous pouvez nous contacter à chaque instant sur notre page de contact. Nous vous aiderons avec plaisir.

Nos services

CD consult

Machines

Pièces

Référence

Top